Notre histoire

Notre histoireQuoique l'on établisse officiellement à 1902 la création de cette municipalité de la Beauce, son existence administrative remonte à 1883 grâce à l'adoption de la résolution du Conseil de comté qui ne recevra son approbation qu'à la fin de 1902. En effet, le premier maire était élu dès 1877. L'appellation retenue, qui reprend celle de la paroisse fondée en 1871 et canoniquement érigée en 1880, témoigne tout particulièrement de la vénération des premiers colons à l'endroit du Sacré-Cœur, enchâssée dans la dénomination collective actuelle des citoyens, les Sacré-Cœurois.

Notre histoireEn 1881, on inaugurait le service régulier du Quebec Central Railway entre Lévis et Sherbrooke, lien qui allait permettre un développement accéléré de l'endroit. Au fil des ans, le territoire de Sacré-Cœur-de-Jésus sera amputé pour former les municipalités d'East Broughton (1908) et d'East Broughton Station (1954).

Situé dans une région minière, le vaste territoire municipal couvre 104 km², soit la majeure partie du canton de Broughton, peuplé vers 1820 par des anglophones, et une modeste portion du canton de Tring. Il circonscrit entièrement les municipalités maintenant regroupées d'East Broughton, à 18km à l'est de Saint-Pierre-de-Broughton et à 25km au nord-est de Thetford Mines.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire. La Gazette officielle du 16 décembre 1902 et le volume «La terre, les mines et l'homme».